Caroline Larcher                        

 


46 rue Léonce Mailho
17000 La Rochelle

L'intelligence émotionnelle

Avoir conscience de ses émotions et être capable de les définir comme de les contrôler est l’une des clés de la réussite, tant d’un point de vue professionnel que personnel. Comprendre ses émotions c'est s'offrir des relations émotionnelles intelligentes en profitant des relations sociales positives et il vous permettra de développer votre empathie pour améliorer votre vie. Etre sensible est un atout ?

Lorsqu'il s'agit de bonheur et de réussite dans la vie, le QE compte tout autant que le QI. 

Découvrez comment vous pouvez stimuler votre intelligence émotionnelle, construire des relations plus solides et atteindre vos objectifs.


Qu'est-ce que l'intelligence émotionnelle ou QE ?


L'intelligence émotionnelle (également appelée quotient émotionnel ou QE) est la capacité à comprendre, utiliser et gérer ses propres émotions de manière positive pour soulager le stress, communiquer efficacement, faire preuve d'empathie avec les autres, surmonter les difficultés et désamorcer les conflits. L'intelligence émotionnelle vous aide à construire des relations plus solides, à réussir à l'école et au travail, et à atteindre vos objectifs professionnels et personnels. Elle peut également vous aider à vous connecter à vos sentiments, à transformer vos intentions en actions et à prendre des décisions éclairées sur ce qui compte le plus pour vous.


L'intelligence émotionnelle est communément définie par quatre attributs :


Autogestion - Vous êtes capable de contrôler vos sentiments et comportements impulsifs, de gérer vos émotions de manière saine, de prendre des initiatives, de respecter vos engagements et de vous adapter aux changements de circonstances.

Conscience de soi - Vous reconnaissez vos propres émotions et la façon dont elles affectent vos pensées et votre comportement. Vous connaissez vos forces et vos faiblesses et vous avez confiance en vous.

Conscience sociale - Vous avez de l'empathie. Vous pouvez comprendre les émotions, les besoins et les préoccupations d'autrui, capter des signaux émotionnels, vous sentir à l'aise socialement et reconnaître la dynamique du pouvoir dans un groupe ou une organisation.

Gestion des relations - Vous savez comment développer et entretenir de bonnes relations, communiquer clairement, inspirer et influencer les autres, bien travailler en équipe et gérer les conflits.


Pourquoi l'intelligence émotionnelle est-elle si importante ?


Comme nous le savons, ce ne sont pas les personnes les plus intelligentes qui ont le plus de succès ou qui s'épanouissent le plus dans la vie. Vous connaissez sans doute des personnes qui sont brillantes sur le plan académique, mais qui sont socialement ineptes et qui ne réussissent pas au travail ou dans leurs relations personnelles. Les capacités intellectuelles ou votre quotient intellectuel (QI) ne suffisent pas à eux seuls pour réussir dans la vie. Oui, votre QI peut vous aider à entrer à l'université, mais c'est votre QE qui vous aidera à gérer le stress et les émotions lorsque vous passerez vos examens finaux. Le QI et le QE existent en tandem et sont plus efficaces lorsqu'ils se renforcent l'un l'autre.


L'intelligence émotionnelle affecte :

vos performances à l'école ou au travail. Une intelligence émotionnelle élevée peut vous aider à naviguer dans les complexités sociales du lieu de travail, à diriger et à motiver les autres, et à exceller dans votre carrière. En fait, lorsqu'il s'agit d'évaluer les candidats à un poste important, de nombreuses entreprises considèrent désormais que l'intelligence émotionnelle est aussi importante que les compétences techniques et font passer des tests de QE avant l'embauche.


Votre santé physique. Si vous êtes incapable de gérer vos émotions, vous ne gérez probablement pas votre stress non plus. Cela peut entraîner de graves problèmes de santé. Un stress non contrôlé augmente la pression sanguine, supprime le système immunitaire, augmente le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral, contribue à l'infertilité et accélère le processus de vieillissement. La première étape pour améliorer l'intelligence émotionnelle est d'apprendre à gérer le stress.


Votre santé mentale. Les émotions et le stress non contrôlés peuvent également avoir un impact sur votre santé mentale, vous rendant vulnérable à l'anxiété et à la dépression. Si vous êtes incapable de comprendre vos émotions, de vous sentir à l'aise avec elles ou de les gérer, vous aurez également du mal à nouer des relations solides. Vous risquez alors de vous sentir seul et isolé et d'aggraver encore vos problèmes de santé mentale.


Vos relations. En comprenant vos émotions et en sachant comment les maîtriser, vous êtes mieux à même d'exprimer vos sentiments et de comprendre ceux des autres. Cela vous permet de communiquer plus efficacement et de forger des relations plus solides, tant au travail que dans votre vie personnelle.


Votre intelligence sociale. Être en phase avec vos émotions sert un objectif social, en vous reliant aux autres personnes et au monde qui vous entoure. L'intelligence sociale vous permet de reconnaître un ami d'un ennemi, de mesurer l'intérêt d'une autre personne pour vous, de réduire le stress, d'équilibrer votre système nerveux par la communication sociale et de vous sentir aimé et heureux.


Développer l'intelligence émotionnelle

Quatre compétences clés pour augmenter votre QE


Les compétences qui constituent l'intelligence émotionnelle peuvent être acquises à tout moment. Cependant, il est important de se rappeler qu'il y a une différence entre le simple apprentissage du QE et l'application de ces connaissances à votre vie. Ce n'est pas parce que vous savez que vous devez faire quelque chose que vous le ferez, surtout lorsque vous êtes submergé par le stress, qui peut passer outre à vos meilleures intentions. Afin de modifier en permanence les comportements qui résistent à la pression, vous devez apprendre à surmonter le stress sur le moment, et dans vos relations, afin de rester conscient de vos émotions.


Les compétences clés pour développer votre QE et améliorer votre capacité à gérer vos émotions et à vous connecter avec les autres sont :


Autogestion

Conscience de soi

Sensibilisation sociale

Gestion des relations


Développer l'intelligence émotionnelle 
Compétence clé 1 : Autogestion
Pour que vous puissiez engager votre QE, vous devez être capable d'utiliser vos émotions pour prendre des décisions constructives sur votre comportement. Lorsque vous êtes trop stressé, vous pouvez perdre le contrôle de vos émotions et la capacité d'agir de manière réfléchie et appropriée.

Pensez à un moment où le stress vous a submergé. Était-il facile de penser clairement ou de prendre une décision rationnelle ? Probablement pas. Lorsque vous êtes trop stressé, votre capacité à penser clairement et à évaluer avec précision vos émotions - les vôtres et celles des autres - est compromise.

Les émotions sont des éléments d'information importants qui vous renseignent sur vous-même et sur les autres, mais face au stress qui nous fait sortir de notre zone de confort, nous pouvons être dépassés et perdre le contrôle de nous-mêmes. Grâce à la capacité de gérer le stress et de rester présent sur le plan émotionnel, vous pouvez apprendre à recevoir des informations bouleversantes sans les laisser passer outre vos pensées et votre maîtrise de soi. Vous serez en mesure de faire des choix qui vous permettront de contrôler vos sentiments et comportements impulsifs, de gérer vos émotions de manière saine, de prendre des initiatives, de respecter vos engagements et de vous adapter aux changements de circonstances.

Compétence clé 2 : conscience de soi
La gestion du stress n'est que la première étape de la construction de l'intelligence émotionnelle. La science de l'attachement indique que votre expérience émotionnelle actuelle est probablement le reflet de votre expérience de jeunesse. Votre capacité à gérer des sentiments fondamentaux tels que la colère, la tristesse, la peur et la joie dépend souvent de la qualité et de la cohérence de vos expériences émotionnelles du début de la vie. Si votre principal gardien, lorsqu'il était enfant, comprenait et appréciait vos émotions, il est probable que celles-ci soient devenues des atouts précieux dans la vie adulte. Mais si vos expériences émotionnelles en tant que nourrisson étaient déroutantes, menaçantes ou douloureuses, il est probable que vous ayez essayé de prendre vos distances par rapport à vos émotions.

Mais être capable de se connecter à vos émotions - avoir un lien momentané avec votre expérience émotionnelle changeante - est la clé pour comprendre comment les émotions influencent vos pensées et vos actions.

Vivez-vous des sentiments qui coulent, rencontrant une émotion après l'autre au fur et à mesure que vos expériences changent d'un moment à l'autre ?

Vos émotions sont-elles accompagnées de sensations physiques que vous ressentez dans des endroits comme l'estomac, la gorge ou la poitrine ?

Ressentez-vous des sentiments et des émotions individuels, tels que la colère, la tristesse, la peur et la joie, qui se manifestent tous par des expressions faciales subtiles ?

Pouvez-vous éprouver des sentiments intenses qui sont suffisamment forts pour capter à la fois votre attention et celle des autres ?

Faites-vous attention à vos émotions ? Sont-elles prises en compte dans votre prise de décision ?

Si l'une de ces expériences vous est inconnue, vous avez peut-être "refusé" ou "éteint" vos émotions. Pour atteindre votre QE et devenir émotionnellement sain, vous devez vous reconnecter à vos émotions principales, les accepter et vous sentir à l'aise avec elles. Vous pouvez y parvenir par la pratique de la pleine conscience.



La pleine conscience est la pratique qui consiste à concentrer délibérément son attention sur le moment présent - et sans jugement. La culture de la pleine conscience trouve ses racines dans le bouddhisme, mais la plupart des religions incluent une technique de prière ou de méditation similaire. La pleine conscience aide à déplacer votre préoccupation vers une appréciation du moment présent, de vos sensations physiques et émotionnelles, et apporte une perspective plus large sur la vie. La pleine conscience vous calme et vous concentre, vous rendant ainsi plus conscient de vous-même.

Développer la conscience émotionnelle
Il est important que vous appreniez d'abord à gérer votre stress, afin de vous sentir plus à l'aise pour vous reconnecter à des émotions fortes ou désagréables et pour changer la façon dont vous vivez et réagissez à vos sentiments. Vous pouvez développer votre conscience émotionnelle en utilisant la boîte à outils gratuite sur l'intelligence émotionnelle de HelpGuide.

Compétence clé 3 : conscience sociale
La conscience sociale vous permet de reconnaître et d'interpréter les indices principalement non verbaux que les autres utilisent constamment pour communiquer avec vous. Ces indices vous permettent de savoir comment les autres se sentent réellement, comment leur état émotionnel change d'un moment à l'autre et ce qui est vraiment important pour eux.


Pour développer la conscience sociale, vous devez reconnaître l'importance de la pleine conscience dans le processus social. Après tout, vous ne pouvez pas capter de subtils indices non verbaux lorsque vous êtes dans votre tête, que vous pensez à autre chose ou que vous vous contentez de zoner au téléphone. La conscience sociale exige votre présence sur le moment. Bien que beaucoup d'entre nous soient fiers de leur capacité à faire plusieurs choses à la fois, cela signifie que vous ne remarquerez pas les changements émotionnels subtils qui se produisent chez les autres et qui vous aident à les comprendre pleinement.

En fait, vous avez plus de chances de faire avancer vos objectifs sociaux en mettant de côté vos autres pensées et en vous concentrant sur l'interaction elle-même.
Suivre le flux des réponses émotionnelles d'une autre personne est un processus de concessions mutuelles qui exige que vous soyez également attentif aux changements de votre propre expérience émotionnelle.
L'attention que vous portez aux autres ne diminue pas votre propre conscience de soi. En consacrant du temps et des efforts à prêter réellement attention aux autres, vous aurez une meilleure idée de votre propre état émotionnel ainsi que de vos valeurs et croyances. Par exemple, si vous vous sentez mal à l'aise d'entendre les autres exprimer certaines opinions, vous aurez appris quelque chose d'important sur vous-même.


Compétence clé 4 : Gestion des relations
Le travail avec les autres est un processus qui commence par une prise de conscience émotionnelle et par votre capacité à reconnaître et à comprendre ce que les autres vivent. Une fois que la conscience émotionnelle est en jeu, vous pouvez efficacement développer des compétences sociales/émotionnelles supplémentaires qui rendront vos relations plus efficaces, plus fructueuses et plus épanouissantes.

Prenez conscience de l'efficacité avec laquelle vous utilisez la communication non verbale. Il est impossible d'éviter d'envoyer des messages non verbaux aux autres sur ce que vous pensez et ressentez. Les nombreux muscles du visage, en particulier ceux qui entourent les yeux, le nez, la bouche et le front, vous aident à transmettre sans paroles vos propres émotions et à lire les intentions émotionnelles des autres. La partie émotionnelle de votre cerveau est toujours présente et même si vous ignorez ses messages, les autres ne le feront pas. Reconnaître les messages non verbaux que vous envoyez aux autres peut jouer un rôle énorme dans l'amélioration de vos relations.

Utilisez l'humour et le jeu pour soulager votre stress. L'humour, le rire et le jeu sont des antidotes naturels au stress. Ils allègent votre fardeau et vous aident à garder les choses en perspective. Le rire rééquilibre votre système nerveux, réduit le stress, vous calme, aiguise votre esprit et vous rend plus empathique.

Apprenez à voir le conflit comme une occasion de vous rapprocher des autres. Les conflits et les désaccords sont inévitables dans les relations humaines. Deux personnes ne peuvent pas toujours avoir les mêmes besoins, les mêmes opinions et les mêmes attentes. Cependant, cela n'est pas forcément une mauvaise chose. Résoudre les conflits de manière saine et constructive peut renforcer la confiance entre les gens. Lorsque le conflit n'est pas perçu comme une menace ou une punition, il favorise la liberté, la créativité et la sécurité dans les relations.